Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘baladin’

La Guêpe Tardive (Edwin Muir)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2018



La Guêpe Tardive

Tu as réfléchi durant tout l’été mourant,
Tu as visité, chaque matin, notre table,
Baladin solitaire et célibataire,
Et tu t’es nourri de confiture
Si loin dans le pot que toutes tes forces parvenaient à peine
À t’extraire du trou sucré que tu avais creusé,
Toi et la terre, vous avez mûri maintenant
Et tes voies de passage ont ressenti le changement ;
Elles se sont refroidies ;
C’est étrange
Comme ces familières avenues de l’air
S’effritent désormais, s’effritent ; le bon air ne tiendra pas,
Toutes éclateront d’un bruit sec ; toutes périront sous le froid ;
Et déjà tu plonges dans le rien et dans le désespoir.

***

The Late Wasp

You that through all the dying summer
Came every morning to our breakfast table,
A lonely bachelor mummer,
And fed on the marmalade
So deeply, all your strength was scarcely able
To prise you from the sweet pit you had made —
You and the earth have now grown older,
And your blue thoroughfares have felt a change;
They have grown colder;
And it is strange
How the familiar avenues of the air
Crumble now, crumble; the good air will not hold,
All cracked and perished with the cold;
And down you dive through nothing and through despair.

(Edwin Muir)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les musiciens (Georges Moustaki)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



 

Dimo Kolibarov  c3b

Les musiciens

Un jour ici, un jour ailleurs,
Un jour on rit, un jour on meurt.

{Refrain:}
On est les musiciens,
On est les baladins.
On se balade en ce jardin
Fleuri de joie et de douleur.

Oiseau de nuit un peu moqueur,
Faiseur de pluie, parfois menteur.

{Refrain}

Amour, ami, amant de cœur,
Bonsoir, merci, et sans rancœur.

{Refrain}

Un jour ici, un jour ailleurs,
Un jour on rit, on jour on meurt.

{Refrain}

On est les baladins
On se balade en ce jardin
Fleuri de joie et de douleur.
{x7}

(Georges Moustaki)

Illustration: Dimo Kolibarov 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

POETE JE REVE POUR VOUS (Jean-Pierre Vallotton)

Posted by arbrealettres sur 25 décembre 2017



Je me vois déjà,
en quelque siècle à venir,
pauvre baladin rescapé,
d’un temps de catastrophes,
ayant pignon sur rue,
parmi les flots bruyants de machines inhumaines –
et l’enseigne de ma petite échoppe,
comprimée tristement entre deux buildings
et fréquentée par quelques rares nostalgiques,
annonçant en lettres bleues
ces mots insolites, frondeurs :

POETE
JE REVE POUR VOUS

(Jean-Pierre Vallotton)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis le baladin (André Salmon)

Posted by arbrealettres sur 9 mars 2017



Je suis le baladin qui danse sur la corde,
heureux de son vertige et de ses oripeaux,
Et je suis quelquefois l’innocent au berceau
Que le rêve exaspère et que la peur déborde.

(André Salmon)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

À vous clochards célestes (Jean-Luc Pouliquen)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



 

À vous
clochards célestes
jetés un soir d’hiver
dans les fossés de la solitude.
À vous
handicapés de l’espoir
poursuivant les étoiles
sur un chariot de souffrances
À vous
clowns et baladins
aux costumes percés de larmes
Le temps n’a pas tout dit
mais cache sous ses grimaces
l’allégresse
du grand soir

(Jean-Luc Pouliquen)

Découvert chez Lara ici

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES ROSES (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2016



LES ROSES

Lorsque la nuit j’effeuille et mords les roses
C’est comme si je tenais entre mes dents
Le clair de lune des nuits transparentes,
L’éclat des après-midi lumineuses,
Le vent baladin du printemps,
La douceur amère des couchants
Et l’exaltation de toutes les attentes.

***

AS ROSAS

Quando à noite desfolho e trinco as rosas
É como se prendesse entre os meus dentes
Todo o luar das noites transparentes,
Todo o fulgor das tardes luminosas,
O vento bailador das Primaveras,
A doçura amarga dos poentes,
E a exaltaçáo de todas as esperas.

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voici venir les baladins (Jim Morrison)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2016



 

René Julien_Chagall

Voici venir les baladins
Regardez leurs sourires
Observez-les bondir tels des Indiens.
Regardez leurs mimiques
Avec quel aplomb
Ils gesticulent devant nous.
Mots perfides
Mots ricanent
Mots qui guident comme des cannes.
Semez-les ils croîtront
Observez-les osciller sous le vent.
Je serai toujours un homme de mots
Plus qu’un homme-oiseau.

(Jim Morrison)

Découvert chez Lara ici

Illustration: René Julien

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

DRELIN DRELIN (Louis Calaferte)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2016



DRELIN DRELIN

Le bonheur est donné
C’est enfantin
Il faut s’aimer

J’ai descendu dans mon jardin
Il y faisait un clair de lune
Comme la lampe d’Aladin
Avec rime d’un baladin
J’y suis resté jusqu’au matin
Jusqu’à l’aube et ses tambourins
A réfléchir à nos destins
Qui furent danses d’Arlequin
Et clartés de bonne fortune
Nous vivons sur des strapontins
Mais tout le spectacle est divin
J’ai descendu dans mon jardin

Le bonheur est donné
C’est enfantin
Il faut s’aimer

(Louis Calaferte)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :