Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘mains’

Ni mains ni joues (Elizabeth Browning)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2019




Oh, dois-tu prendre mon âme, entremêlée à ton âme?
Le rouge teinte la joue, chauffe la main; la part est dans le tout
Ni mains ni joues ne s’écartent quand l’âme est jointe à l’âme.

(Elizabeth Browning)

Illustration: Pascal Renoux

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les mains dans les poches (Jules Laforgue)

Posted by arbrealettres sur 2 mai 2019



Les mains dans les poches,
Le long de la route,
J’écoute
Mille cloches
Chantant : « les temps sont proches;
« Sans que tu t’en doutes! »
Ah! Dieu m’est égal!
Et je suis chez moi!
Mon toit
Très-natal
C’est Tout. Je marche droit,
Je fais pas de mal.
Je connais l’Histoire,
Et puis la Nature,
Ces foires
Aux ratures;
Aussi je vous assure
Que l’on peut me croire!

(Jules Laforgue)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entre mes mains (Louis Delorme)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2019



Entre mes mains plutôt que de tenir le monde
j’aimerais voir couler un filet d’eau
d’amour de vie sur les graines que j’ai semées

(Louis Delorme)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ouvre tes mains (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 1 janvier 2019



Ouvre tes mains pour voir
Si tu caresses quelque chose

Où va s’incarner
Le nouvel instant

Que tu épouseras
Durablement.

L’instant tel que jamais
Il n’y en eut.

(Guillevic)


Illustration: Vladimir Kush

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 3 Comments »

DÉFONCEMENT (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




DÉFONCEMENT

Quelqu’un a voulu ouvrir une porte.
Ses mains font mal,
agrippées à leur prison d’os de mauvais augure.
La nuit entière s’est débattue contre sa nouvelle ombre.
Il a plu dans le petit matin et on martelait avec des éperons.
L’enfance implore depuis mes nuits de crypte.
La musique émet des couleurs ingénues.
Des oiseaux gris au jour naissant sont à la fenêtre
Close ce que mon poème est à mes maux.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Jan Nieuwenhuys

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment ? (Jean-Claude Renard)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2018



Comment voir
ce que les yeux ne voient pas?

Comment faire
ce que les mains ne font pas?

Comment être
ce que les choses ne sont pas?

Comment dire
ce que les mots ne disent pas?

(Jean-Claude Renard)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A DES OISEAUX (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2018



 

An He

A DES OISEAUX

A des oiseaux d’ailleurs à des roses nouvelles
Ma mie allez conter de la lèvre et du doigt
Quelles sont mes chansons et quel est mon patois
Quand je cause de vous au temps qui nous nivelle

Il est temps que vos mains et votre voix révèlent
A des roses d’ailleurs, aux oiseaux de ces bois
Caresses de mes mains et chansons de ma voix
Avant que la rumeur ou le vent ne s’en mêlent

Contez que vous aimez et si cela n’est point
Assez pour que les fleurs se fanent un peu moins
Et pour que les oiseaux viennent sur votre épaule

Dites-leur le secret des âmes qui se frôlent
Et les oiseaux iront dans les jeux du matin
Fêter la rose neuve et l’automne au jardin

(Gilles Vigneault)

Illustration: An He

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Proverbe sans fin (André Frédérique)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2018



Proverbe sans fin

Manger du bleu boire du gris
Font les couleurs de l’âme pâle
Couler des jours couler des nuits
Comme à travers ses mains le sable

(André Frédérique)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES MAINS (Pierre Morhange)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2018



Nos deux mains
Se serraient bien
Dans ma poche de manteau

Nos deux paumes
S’aimaient bien
Le dessus de chaque main
Ressentait la laine

Que nos mains se connaissaient bien
Dans la nuit de ma poche
Bien ensemble à l’abri
Avec de petites farces

Les passants se doutaient bien
Que nos mains s’aimaient bien
Se cachaient se touchaient
Et eux rien

Ils voyaient à nos yeux à nos nez
Ce que faisaient nos mains
Et nos mains s’enroulaient
S’endormaient
Et nos corps marchaient

On se touchait
Tout à fait
Et c’était parfait
Nos mains nous suffisaient
On pouvait s’y retirer
S’y savoir s’abreuver
L’essentiel c’est se toucher

Quand nos corps se promenaient
Nos deux mains se tenaient
Nos deux corps séparés
Par nos mains se touchaient

(Pierre Morhange)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Chanson pour une amoureuse nue (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2018



C’est une femme bleue
appuyée aux cheveux.

C’est une femme rouge
appuyée à l’épaule.

C’est une femme nue.
Tu lui donnes ton nom.

Ma douleur vaillante
prisonnière, debout.

Une femme sur ma route.
Tu lui donnes ton visage.

Je te cherche, elle répond.

C’est une femme
transparente
appuyée
à la lampe.

C’est une femme
étendue
qur qui rêve
le ciel.

C’est une femme
endormie
sur qui tu
marches seule.

C’est une femme
renouvelée
pour qui tourne
la terre.

C’est une femme
inconnue
les mains rongées
de fruits.

(Edmond Jabès)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :