Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘rivage’

Les livres et l’Amour (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2022



 

Les livres dont s’emplit la chambre
comme des harpes éoliennes s’émeuvent
quand passe le vent venu des orangers
et la lettre sans la page incrustée
se retient
au blanc papier de lin
et la guerre au loin tonne
dans cet automne flamboyant
tuant la maîtresse avec l’amant
au bord d’un vieux rivage.

(Jean Follain)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Visages (Gaëlle Josse)

Posted by arbrealettres sur 18 août 2022




    

visages
visages
visages
tant de rivages
tant d’inconnu

en exil de quelles
histoires sous la peau
à fleur de sang à
fleur de souffle

de quels paysages
de quelles musiques oubliées ?

et sur la courbe
d’une joue s’attarde
l’écho d’une
lointaine enfance

(Gaëlle Josse)

Recueil: et recoudre le soleil
Traduction:
Editions: NOTAB/LIA

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le rivage a brodé le ciel (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2022




Le rivage a brodé le ciel
Avec les aiguilles des pins
La clarté aiguise un soleil
Avec les pierres du chemin

(Jean-Baptiste Besnard)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BRETAGNE (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2022




BRETAGNE

Ô tous ces noms bretons qui chantent dans ma tête
Pays de marée basse et de jours de tempête
De Saint Benoît des Ondes jusqu’à Vivier-sur-Mer
Grise s’étend la grève où le regard se perd
Sur un rivage sombre où les grappes de moules
Se balancent sans cesse au beau milieu de houles
Vildé-la-Marine où la barque jette l’ancre
Sur le sable infini que le reflux échancre
Aveuglant de clarté le fier Mont-Saint-Michel
Se dresse à l’horizon perçant un ciel cruel.

(Jean-Baptiste Besnard)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANSON (Dan Andersson)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2022




Illustration: Alain Boissel

    

CHANSON

Quand naquit mon amour, c’était sur les rivages
des eaux dansantes d’un torrent
par une claire nuit de nordique printemps,
par une de ces nuits de mes jeunes années
où je buvais le miel sauvage
sur les prés couverts de rosée.

Quand naquit mon amour, c’était sur les rivages
du Païso torrentueux
où sautait le saumon et chassait le brochet ; et
de ses froides eaux qui roulaient avec rage,
farouchement voluptueux,
un chant irréel s’élevait.

Et ce chant bouillonnait tout le long de mes veines
chaque fois qu’un nouveau printemps
venait remettre à neuf un peu de l’âme humaine ;
et dans le monde entier retentissait ce chant
chaque fois que mystérieux
un printemps descendait des cieux.

Mais jamais plus, hélas, je n’aimerai
comme en ces jours lointains, comme aux bords enchantés
des eaux claires du Païso.
Mon amour se fait vieux, mon amour se fait gris,
mon amour ne sait plus du tout
cueillir le miel sauvage au coeur profond des nuits.

(Dan Andersson)

Recueil: 35 siècles de poésie amoureuse
Traduction: J.-V. Pellerin
Editions: Saint-Germain-des-Prés Le Cherche-Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Par le cri d’un oiseau (Elsa Cross)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2022


20090823_140921_

… Par le cri d’un oiseau,
par un rai de lumière
nous sommes entrés.
Nous avons vu encore un battement d’ailes,
passage entre les branches.

Nous avons laissé l’heure,
le pourpre échafaudage
et nous nous sommes détachés
de ce que nous étions.

(Elsa Cross)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

D’un rivage (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2022


crepuscule2

Du jour qui va s’éteindre la lumière
a la déchirante beauté d’un être
aimé dont le sourire au loin s’efface.
Je n’ai plus les mots ni le chant hélas
en réponse à ce foudroyant silence
du monde aux rives déjà de l’absence

pour que de la blessure puisse naître
avec la vie fuyante une alliance
ultime de paix et d’oubli.

(Georges-Emmanuel Clancier)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aventures (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 4 avril 2022




Illustration: ArbreaPhotos
    

Aventures

Le chat lutte avec une abeille
autour de sa fourrure,
je vois l’azur et ses merveilles,
un arbre, une mâture,

la mer apporte à mon oreille
le bruit des aventures
que nous vivrons si tu t’éveilles,
témérité future.

Je me consacre aux vertes îles,
favorables au sage
qui sait trouver un dieu tranquille

entre palme et rivage.
Le chat s’en va, brillant et beau,
pour guetter les oiseaux.

(Henri Thomas)

Recueil: le chat en cent poèmes
Traduction:
Editions: Omnibus

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les yeux (Elsa Cross)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2022


yeux

Les yeux essaient de capturer
un rivage auquel ils n’accèdent.

(Elsa Cross)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

La mer (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2021



La mer

Le serpent des vagues
Se love sur le sable
L’eau est froide Sous ses écailles

Seins gonflés par le vent
Jambes d’écume
La mer enlace le port
Couvre la jetée
D’un manteau d’algues
Et arrache la barque
À ses rêves d’escale
La brume cache les îles

Venues du large
Les vagues se hâtent vers le rivage
Où s’affrontent l’eau et le sable
Mer pétrifiée
Dont le vent caresse le ventre
Où le soleil couchant
Verse une larme de sang
Les barques tanguent
Dans des tourbillons d’oiseaux.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :