Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ampoule’

Le queusot (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2018




    
Telle, dans les ampoules électriques, le queusot,
la plume fait le vide en le vocable
afin que, malgré la nuit, la lumière soit.
Nous écrivons, éclairés par chaque mot.

(Edmond Jabès)

 

Recueil: L’ineffaçable L’inaperçu
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand une ampoule grille (François de Cornière)

Posted by arbrealettres sur 2 mai 2018



Quand une ampoule grille
il se passe un moment de gravité.

L’objet est encore chaud.
On le secoue près de l’oreille
et on entend le bruit
du petit fil qu’on voit.
Qui a lâché.

Alors on cherche dans un tiroir
et on monte sur une chaise
jusqu’à la lampe
au-dessus de la table.

Dans le silence des yeux levés
c’est la lumière qu’on cherche maintenant
« à rétablir ».

Mais autre chose nous a claqué
entre les doigts pendant ce temps.
Il reste à savoir quoi.

(François de Cornière)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUAND UNE AMPOULE GRILLE (François de Cornière)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2018




    
QUAND UNE AMPOULE GRILLE

Quand une ampoule grille
il se passe un moment de gravité.

L’objet est encore chaud.
On le secoue près de l’oreille
et on entend le bruit
du petit fil qu’on voit.
Qui a lâché.

Alors on cherche dans un tiroir
et on monte sur une chaise
jusqu’à la lampe
au-dessus de la table.

Dans le silence des yeux levés
c’est la lumière qu’on cherche maintenant
« à rétablir ».

Mais autre chose nous a claqué
entre les doigts pendant ce temps.

Il reste à savoir quoi.

(François de Cornière)

 

Recueil: Ces moments-là
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La vie et la mort, la souffrance et la joie (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 5 février 2018



Illustration: Etty Hillesum
    
La vie et la mort, la souffrance et la joie,
les ampoules des pieds meurtris, le jasmin derrière la maison,
les atrocités sans nombre,
tout est en moi et forme un ensemble puissant
et je l’accepte comme une totalité invisible
et je commence à comprendre de mieux en mieux pour mon propre usage
sans pouvoir encore expliquer la logique de cette totalité.
Je voudrais vivre longtemps pour être un jour en mesure de l’expliquer aux autres.
Mais si cela ne m’est pas donné eh bien, un autre le fera à ma place,
un autre reprendra le fil de ma vie là où il se sera rompu

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au firmament (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2017



Illustration: Florence Miailhe
    
retouche au firmament

trois ampoules sur un fil
et dessous les amis dansaient
peu de questions se posaient
ni quand Dieu viendra-t-il

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: De laine et soie Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Belles-de-jour (Sharei)

Posted by arbrealettres sur 28 juillet 2017



Sur les buissons secs
couleur chaude des belles-de-jour
ampoules aux pieds

(Sharei)


Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

L’Autre Lumière (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



L’Autre Lumière

Comme une ampoule qui
grésille,
clignote,
chuinte
puis tout à coup
craque et s’éteint

– lune veuve
voilée de gris –

parfois défaille le poème,
grillant les mots,
lâchant la nuit sous les paupières.

Rien ne demeure.

Mais une autre lumière
de songe et de silence
bientôt baigne la main
où l’aube se rassemble.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ampoule (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2017


 


L’ampoule pend au bout de son fil
dénudée dans son emphase
jaune d’un pus simple
comme un vase qui aurait
tout son or dehors
et sa face toute
de crème

(Laurent Albarracin)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Villanelle d’un vieux papa (Valérie Rouzeau)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2016



Villanelle d’un vieux papa

J’avais fini mes haricots
L’écuelle sous l’ampoule grillée
J’attendais de vivre bientôt

Mes ancêtres dans leurs sabots
Trépignaient depuis le passé
J’avais fini mes haricots

Et je buvais un noir pinot
A leur mémoire à ma santé
Espérant de vivre bientôt

J’étais le dernier des idiots
Ou le premier si vous voulez
J’avais fini mes haricots

Le front collé sur le carreau
Enfin de ma nuit relevé
J’attendais de vivre bientôt

Ici s’arrête ce lamento
Ou mes enfants vont me siffler
J’avais fini mes haricots
J’attendais de vivre bientôt

(Valérie Rouzeau)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’AIR DU SOIR (Axel Toursky)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2016



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’AIR DU SOIR

Un être qui s’enroule
autour de sa fatigue…
Pourquoi serrer à poings fermés
les plantes du sommeil ?

Aucune sève ne court plus
dans ce bois desséché
par le vacarme de la rue
et les ampoules électriques.

Bientôt on coupera les arbres
sans que la hache ne se mouille.

Le bois sera les os d’un homme
après les fourmis et la mer,
après le soleil et le vent.

Le matin surprend le dormeur
et lui fait des semelles
comme s’il avait plu toute la nuit.

Nous allons marcher, si tu veux,
jusqu’à perdre la sensation
d’être suivis par une bête
qui nous mendie un peu de nous
à chaque fois que le bonheur
étouffe nos paroles.

(Axel Toursky)

Illustration: Jaya Suberg

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :