Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘apprivoisé’

CHAT APPRIVOISE (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 13 janvier 2020




CHAT APPRIVOISE

La compagnie des jolies femmes me repose.
Pourquoi devrait-on toujours mentir à ce sujet?
Je répète:
Cela me repose de converser avec de jolies femmes
Même si nous parlons de choses sans importance,

Le ronronnement d’invisibles antennes
Est à la fois stimulant et délicieux.

(Ezra Pound)

Illustration

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Mon arbre à moi (Christian Poslaniec)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2018



Mon arbre à moi

Lorsque je le caresse,
Mon arbre apprivoisé
Se dresse
Sur la pointe des feuilles
Dans le vent.

Alors moi je lui cueille
Un bouquet d’oiseaux blancs
Et il remue la tête
Heureux
En souriant
D’un grand rire d’écorce
Pour me faire la fête.

(Christian Poslaniec)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Chats (Anne Hébert)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2018



Chats

Leurs yeux
Ont les profondeurs glauques
Où l’or se mêle au vert
Des étangs les plus secrets.

Leurs yeux
Sont des rets mouvants,
Fascinants
Comme la flamme.

Leur regard
En croissant de lune,
Entre leurs paupières
À demi-fermées
Se moque dignement
De nous, pauvres,
Qui ne savons
Même pas faire ronron !

Pupilles dilatées,
Quelle folie sublime
Vous possède,
Tandis que vous nous jugez,
Tristes sages ?

Éminences
Feutrées,
Tachetées ou barrées,
Est-ce de colère
Que vous griffez ?
Est-ce de mépris
Que vous dormez ?

Grâce parfaite,
Qu’on dirait consciente,
De quel temple égyptien
Sortez-vous ?

« Savez-vous seulement
Comment on parle à un Dieu ?
Vous rendez-vous compte
De l’honneur
Qu’est pour vous
Votre caresse sur mon pelage ? »

Jamais tout à fait apprivoisés,
Divins et diaboliques ;
Sur nos coussins,
Sans que la civilisation
Ne les ait gâtés,
Les chats posent
Et continuent un rêve
De mille et mille siècles.

(Anne Hébert)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

LA NUQUE (L. Decaux)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2017



 

Illustration: Erika Hopper
    
LA NUQUE

Petits vallons exprès creusés
Pour que s’y nichent les caresses.
Nuques de nos folles maîtresses.
Aux tons rosés ou bien bronzés :

Tels des oiseaux apprivoisés
S’envolant des lèvres traîtresses,
Nos morsures et nos baisers
Vont se nicher parmi vos tresses.

Cependant, vous me rappelez
Que de tous ces baisers ailés
Naît l’étreinte obscure et commune

Nous pareils aux coqs fécondants,
Vous chattes pleurant à la lune,
Votre nuque prise en nos dents.

(L. Decaux)

 

Recueil: Anthologie universelle des baisers (III France)
Editions: H. Daragon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA NUQUE (Léonce Decaux)

Posted by arbrealettres sur 5 juillet 2017



Illustration: Claude Ducher 
    
LA NUQUE

Petits vallons exprès creusés
Pour que s’y nichent les caresses,
Nuques de nos folles maîtresses,
Aux tons rosés ou bien bronzés.

Tel des oiseaux apprivoisés
S’envolant des lèvres traîtresses,
Nos morsures et nos baisers
Vont se nicher parmi vos tresses.

Cependant, vous me rappelez
Que de tous ces baisers ailés
Naît l’étreinte obscure et commune

Nous pareils aux coqs fécondants,
Vous chattes pleurant à la lune,
Votre nuque prise entre nos dents.

(Léonce Decaux)

 

Recueil: Poètes du Baiser
Editions: Société des Éditions LOUIS-MICHAUD

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’y gagne, dit le renard (Antoine de Saint-Exupéry)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



petit-prince-renard-8-800x600


Les champs de blé ne me rappellent rien.
Et ça, c’est triste ! mais tu as des cheveux couleur d’or.
Alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé !
Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi.
Et j’aimerai le bruit du vent dans le blé…

[…]

J’y gagne, dit le renard,
à cause de la couleur du blé.

(Antoine de Saint-Exupéry)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TU ES MON POINT DU JOUR (Venus Khoury Ghata)

Posted by arbrealettres sur 7 février 2017



 

TU ES MON POINT DU JOUR

Tu es mon point du jour
mon île colorée en bleu
ma clairière odorante

Tu es ma neige volée
mon pétale unique
mon faune apprivoisé

Tu es ma robe de caresses
mon foulard de tendresse
ma ceinture de baisers

Tes cils épis de blé
Tes gestes moulins à vent

et l’on pétrit le rire
dans la cuve de ta bouche

Tu es mon pain dodu
mon nid

(Venus Khoury Ghata)

Illustration: Antoine-Jean Gros

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BEAU TEMPS (Marie-Thérèse Brousse)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2016



BEAU TEMPS

Le vent joue devant la porte
Dans le jardin familier.
Longuement le soleil s’allonge
Et dort, têtu, sur l’allée.

Mais déjà derrière la grille
L’été a roulé détaché du temps.
Il faut regagner la chambre trop claire
Il faut ne rien oublier
Essuyer la vitre, y tendre
Le beau temps apprivoisé,
Penser à tout, tout repeindre
La ville, le calendrier;
J’apprends un amour si sage
Qu’il sait bien désespérer.

(Marie-Thérèse Brousse)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANSON EXALTEE EN SANG ET LUMIERE (Serafina Munoz)

Posted by arbrealettres sur 15 juin 2016



CHANSON EXALTEE EN SANG ET LUMIERE

Je t’aime en cette nuit
mûrie de miracles
de mon temps sans heures,
en cette tour claire qui veille ma vie ;
en cette plage ouverte
où je baigne mes cités d’écume,
mes enfants doux et mes jours hauts.

Je t’aime avec nuages et éclairs,
et avec brume et avec roses,
et avec soleil… et avec mort.
Je t’aime dans le sel et le rire.
Entre l’épine, entre les fleuves violâtres,
dans cet horizon obscur
qui me frotte son limon par les yeux,
entre le sommeil, entre les hirondelles…

Je te sens dans cette épaule de neige
qui me pousse jusqu’au ciel ;
je te tiens serré en moi-même,
chaud,
me descendant les veines entre mon propre sang.
Mes eaux me répètent (lune fixe) ton visage,
et mon corps se trouble de miels ineffables,
et je libère mes cheveux au vent du délire
pour te voir flotter agile et pur.

Le monde me devient intime
entre tes doigts apprivoisés,
homme qui me peuple de papillons.
Je goûte ta pomme
avec une odeur d’ombre et de point du jour
et je bois dans ta voix les yeux de la rosée.

***

CANCION EXALTADA EN SANGRE Y LUZ

Te quiero en esta noche
madurada de milagros
de mi tiempo sin lloras,
en esta torre clara que vigila mi vida;
en esta playa abierta
donde baño mis ciudades de espuma,
mis niños dulces y mis dias altos.

Te quiero con nubes y relámpagos,
y con niebla y con rosas,
y con sol… y con muerte.
Te quiero en sal y risa.
Entre la espina, entre los rios morados
en este horizonte oscuro
que me frota su limón por los ojos,
entre el sueño, entre las golondrinas…

Te siento en este hombro de nieve
que me empuja hacia el cielo;
te tengo apretado en mi misma,
caliente,
bajándome las venas entre mi propria sangre.
Mis aguas me repiten (fija luna) tu rostro,
y se me azoga el cuerpo de mieles inefables,
y me suelto el cabello al viento del delirio
para verte flotar ágil y puro.

El mundo se me hace intimo
entre tus dedos mansos,
hombre que me pueblas de mariposas.
Yo gusto tu manzana
con olor a sombra y a madrugada,
y me bebo en tu voz los ojos del rocio.

(Serafina Munoz)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ruisseaux de coeur (Christine Lièvre)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2016



J’aurais voulu vous dire, dans le fond de la nuit,
Là où les yeux s’attachent à devenir paroles,
Que j’ai pris dans ma peau, d’une stupeur heureuse,
Votre manière tendre et le tout frêle aveu

De traverser soudain mes sous-bois de silence.

Et vous dire aussi que j’aime à vous connaître
Là où les gestes font, à la place des mots,
Le périple étonné de voir apprivoisés
Votre terre profonde et vos ruisseaux de coeur.

(Christine Lièvre)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :