Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘exactitude’

A UN MORT (Charles Vildrac)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2018



 

Bill Viola  Le seuil

A UN MORT

Ou dit que tu as rendu l’âme.
Rendue à quoi, ton âme, dis ?

Je sais : L’eau qui gonfle et grandit
Les jacinthes et les jonquilles,
L’eau des ruisseaux et l’eau des larmes
A l’océan sera rendue,
Rendue avec exactitude.

Mais ces limites adorables ?
Mais ces façons, ah ! sans doute à jamais uniques
De capter, de régir l’immuable trésor,

De prendre part à l’aventure,
De refléter cette lumière en marche ?

Je sais, d’autres viendront, pareils à toi ;
Pareils ? Comme le sont tous les fruits du même arbre :
Il n’y en a pas deux qui aient exactement
Même couleur, même forme et même parfum.

On dit que tu as rendu ton âme…

La médaille au creuset rendue
N’est plus que poids et que métal.

Ton esprit n’est plus que l’Esprit.

Ah ! que l’or brut soit éternel., peu nous importe !
Nous aimions ce lingot frappé
A ton effigie,
Et dont rien ne reste qu’une empreinte
— Déjà changée ! —
Dans nos mémoires.

(Charles Vildrac)

Illustration: Bill Viola

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il a suffi qu’on les nomme (Claude Esteban)

Posted by arbrealettres sur 5 avril 2018



Illustration: Alexandra Guy
    
Il a suffi
qu’on les nomme pour qu’elles s’obscurcissent

étrangères soudain, exténuées
par le poids des signes

elles avaient grandi pourtant
côte à côte, tissant leurs fils imperceptibles
sur l’étendue

les choses
de chaque jour, fidèles
équanimes

avant que les mots
s’interposent, les mots et leur mortelle exactitude.

(Claude Esteban)

 

Recueil: La mort à distance
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lumière (Emilien Chesnot)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018




    
lumière
son poids d’exactitude
ne pèse rien sur

le corps dans lequel
je m’endors

des grammes de présence

en suspension
hors de la chair

(Emilien Chesnot)

 

Recueil: Faiblesse d’un seul
Traduction:
Editions: Centrifuges

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Même les atomes sont mélancoliques (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
même les atomes sont mélancoliques
même les protons
connaissent le délaissement
mais comment faire autrement
si l’on veut écouter sa naissance
à chaque instant
comment faire autrement
si l’on veut rejoindre
l’exactitude des éperdus
tous ceux qu’il faut écouter
in extremis

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Chet Baker (Déploration)
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Traîtrise du Sablier (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2017



    

Traîtrise du Sablier

Je tiens entre mes doigts le traître sablier
Qui s’écoule avec un bruit doux et régulier.

C’est l’heure où je m’en vais et voici que tu pleures,
Exactitude atroce et fatale des heures !…

Ecoute glisser l’heure en un glissement doux :
Je t’aime, tu le sais, et c’en est fait de nous.

Que le sable d’argent est doux sous le soleil !
Mais le soir cependant le teindra de vermeil.

O sable lent et doux qui marques l’heure lente,
O sable, sois chéri par mon âme indolente !

Pour moi qui suis marquée et du temps et du sort
Marque enfin cet instant espéré de la mort !

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SENS INTERDIT (André Lartigue)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2017



coeur

SENS INTERDIT

Défense de cueillir
Des mains évanouies

Le germe de vos vies
S’attarde pour mûrir

La sève de vos pas
Profite des chemins

Ne vous y trompez pas
Trouvez-y votre gloire

La terre a du soleil
Plein ses bras éclatés

Il ne faut-pas fermer
Les portes de vos villes

Vos voix y trouveront
D’autres voix étonnées

Il ne faut pas ternir
Le nom des capitales

Les fleuves vous diront
Ce qui vit sur leurs rives

N’oubliez pas vos mains
N’oubliez pas vos yeux

Le soir viendra trop tôt
Où vous ne pourrez plus

De visages connus
Sentir l’exactitude

Sous la poussée des doigts

(André Lartigue)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il regarde dans le miroir (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2016



Il regarde dans le miroir
pour reproduire sa mort
avec exactitude.

(Yannis Ritsos)

Illustration: Ibara

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

À l’entrée de la vallée (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2015



À l’entrée de la vallée
le continuel afflux du futur
Ici tout acquiesce à la terre
l’exactitude du paysage
est perpétuel enchantement
Pourtant venu des prés un appel
devient douleur
avec le vent qui faiblit
les feuilles se signent

(Georges Bonnet)

Illustration: Erich Heckel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mathématique (Lise Lagnel-Lefèvre)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2015



Pierre Avocat_ crbst_Editions_20du_20Pommier_206 (2) [1280x768]

 

Mathématique

Les nombres premiers grandissaient avec notre infortune;
En quantité illimitée, voilà que s’additionnaient nos malheurs.
Je connus un instant les lois éparses et presque vaines
de cette raison qu’on qualifie souvent de science exacte;
Et alors, proscrite aux sens, humide face au brouillard,
Elle sentait la complexité de ce qui dépasse la vie.

L’exactitude est tributaire de l’infini.

(Lise Lagnel-Lefèvre)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :