Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘riz’

LE PAYSAN CHINOIS (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 7 février 2020




    
LE PAYSAN CHINOIS

Du petit jour
jusqu’au couchant
je sue, laboure
mon maigre champ.

Je creuse un puits
sème mon grain
mange mon riz
et bois mon vin

Que peut me faire
le gouvernant ?
Si pas de guerre
je suis vivant.

(Anonyme)

 

Recueil: Claude Roy un poète
Traduction:
Editions: Gallimard Jeunesse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’eau du riz (Issa)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2019



filant
sur le ruisseau d’écoulement gelé
l’eau du riz

(Issa)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Première gelée (Kobayashi Issa)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2019



    

Illustration: Utagawa Hiroshige

(Kobayashi Issa)

 

Recueil: Les plus beaux HAÏKU(S)
Traduction: Akié Boulard
Editions: Arichi

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Ah! le rossignol (Ryôkan)

Posted by arbrealettres sur 10 novembre 2019



Ah! le rossignol
son chant m’a sorti d’un rêve –
le riz du matin

(Ryôkan)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Si bleu (Taneda Santôka)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2019



Le riz est délicieux –
et le ciel bleu
si bleu

(Taneda Santôka)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Bouillon de riz (Sôseki)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



Sur mes entrailles
Le bouillon de riz
Verse trois gouttes de printemps

(Sôseki)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Au temple de Longue-Vie (Natsumi Sôzeki)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2018



 

    

Au temple de Longue-Vie, chez le marchand de riz en pâte,
La petite gardienne du foyer, en sa fleur de beauté.
La gracieuse personne paraît plus touchante encore,
Depuis que votre souvenir lui tire de rouges larmes.

(Natsumi Sôzeki)

 

Recueil: Poèmes
Traduction: Alain-Louis Cola
Editions: Le bruit du Temps

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les P’tits Papiers (Serge Gainsbourg)

Posted by arbrealettres sur 6 septembre 2018




Les P’tits Papiers

Laissez parler
Les p’tits papiers
A l’occasion
Papier chiffon
Puissent-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler

Laisser brûler
Les p’tits papiers
Papier de riz
Ou d’Arménie
Qu’un soir ils puissent
Papier maïs
Vous réchauffer

Un peu d’amour
Papier velours
Et d’esthétique
Papier musique
C’est du chagrin
Papier dessin
Avant longtemps

Laissez glisser
Papier glacé
Les sentiments
Papier collant
Ça impressionne
Papier carbone
Mais c’est du vent

Machin Machine
Papier machine
Faut pas s’leurrer
Papier doré
Celui qu’y touche
Papier tue-mouches
Est moitié fou

C’est pas brillant
Papier d’argent
C’est pas donné
Papier-monnaie
Ou l’on en meurt
Papier à fleurs
Ou l’on s’en fout

Laissez parler
Les p’tits papiers
A l’occasion
Papier chiffon
Puissent-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler

Laisser brûler
Les p’tits papiers
Papier de riz
Ou d’Arménie
Qu’un soir ils puissent
Papier maïs
Vous réchauffer

(Serge Gainsbourg)

Illustration
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

LA GRANDE HUMANITÉ (Nâzim Hikmet)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2018



 

LA GRANDE HUMANITÉ

La grande humanité voyage sur le pont des navires
Dans les trains en troisième classe
Sur les routes elle marche
La grande humanité

La grande humanité s’en va au travail à huit heures
Elle se marie à vingt ans
Meurt à quarante
La grande humanité

Sauf à la grande humanité le pain suffit à tous
Pour le riz c’est pareil
Pour le sucre c’est pareil
Pour le tissu pareil
Pour le livre pareil
Cela suffit à tous sauf à la grande humanité.

ll n’est pas d’ombre sur la terre de la grande humanité
Pas de lanternes dans ses rues
Pas de vitres à ses fenêtres
Mais elle a son espoir la grande humanité
On ne peut vivre sans espoir.

(Nâzim Hikmet)

Illustration: Tarsila do Amaral

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AUTOMNE AU TEMPLE LUK WU (Kenneth White)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2018



 

balai

AUTOMNE
AU TEMPLE LUK WU

1.
Longue marche le long de la côte
maintenant dans la brume du soir
le portail rouge

2.
Pourquoi Bouddha est-il venu de l’ouest ?
— un bol de nouilles
et ce thé couleur d’ambre

3.
Un temple dans la montagne —
le balai qui passe
le balai qui passe

4.
Vent dans les pins
la cloche du toit qui tinte
à travers la moustiquaire : la lune

5.
Départ à l’aube
après un gruau de riz —
le cri du ramier
(Ile de Lantao, mer de Chine du Sud)

*

AUTUMN
AT LUK WU TEMPLE

1.
Long miles along the coast
now in the evening mist
the red gates

2.
Why did Buddha come from the west?
— a bowl of noodles
and this amber-coloured tea

3.
A temple in the mountains —
thesound of sweeping
the sound of sweeping

4.
Wind in the pines
the roof bell tolling
through the mosquito net : the moon

5.
Leaving at dawn
after a bowl of rice gruel —
thecall of a wood pigeon
(Lantao Island, South China Sea)

(Kenneth White)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :