Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘plus’

Le chant est là (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2019


Hans_Baldung

 

Le chant est là.
Tout en allant son chemin,
Il reste là.

Il dit que notre vie
Pourrait être
Plus et mieux la vie.

(Guillevic)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Je n’ai – Rien d’autre qu’un Bouquet (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2019


bouquet

Pourrais-je – faire plus – pour Toi –
Si Bourdon Tu étais –
Puisque pour la Reine, je n’ai –
Rien d’autre qu’un Bouquet?

(Emily Dickinson)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

En ton absence (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2019



Alex Colville -living-room

en ton absence
la journée
a vingt-quatre heures exactement
en ta présence
parfois moins
parfois plus

(Abbas Kiarostami)

Illustration: Alex Colville

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

OUTILS POSÉS SUR UNE TABLE (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2019




    
OUTILS POSÉS SUR UNE TABLE

Mes outils d’artisan
sont vieux comme le monde
vous les connaissez
Je les prends devant vous :
verbes adverbes participes
pronoms substantifs adjectifs.

Ils ont su ils savent toujours
peser sur les choses
sur les volontés
éloigner ou rapprocher
réunir séparer
fondre ce qui est pour qu’en transparence
dans cette épaisseur
soient espérés ou redoutés
ce qui n’est pas, ce qui n’est pas encore,
ce qui est tout, ce qui n’est rien,
ce qui n’est plus.

le les pose sur la table
Ils parlent tout seuls je m’en vais.

(Jean Tardieu)

 

Recueil: L’accent grave et l’accent aigu
Traduction:
Editions: Gallimard
</div

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mastiquer la solitude (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2019



Illustration: Odilon Redon
    
Mastiquer la solitude,
ouvrir un autre regard dans le regard,
inscrire un autre point dans le silence,
entrer plus, entrer plus,
rompre la limite.

Peu importe s’il n’y a rien.
Seul importe d’être plus.

Ou mastiquer la solitude,
effacer tout regard dans le regard,
gratter le point du silence,
sortir plus, sortir plus,
rompre la limite.

Peu importe s’il n’y a rien.
Seul importe d’être moins.

L’être plus de l’être moins.

Le plus du moins que le rien.

***

Masticar la soledad,
abrir otra mirada en la mirada,
poner otro punto en el silencio,
entrar más, entrar más,
romper el límite.

No importa si no hay nada.
Sólo importa ser más.

O masticar la soledad,
borrar toda mirada en la mirada,
raspar el punto del silencio,
salir más, salir más,
romper el límite.

No importa si no hay nada.
Solo importa ser menos.

El ser más del ser menos.

El más del menos que la nada.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Quatorzième poésie verticale
Traduction: Sivia Baron Supervielle
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A SA MÈRE (Eurydice El-Etr)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2018



 Illustration
    
A SA MÈRE

Je t’aime plus
que je t’aime.

(Eurydice El-Etr)

 

Recueil: Je tousse de la lumière
Traduction:
Editions: La Délirante

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

N’importe quoi (Georges Drano)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2018



N’importe quoi
sur ce qui est dit d’encouragements
de migrations, de départs à demi prononcés
Quelqu’un prend le temps d’hésiter
d’accueillir un silence
le temps : de tout prendre
La terre : d’être un lieu-dit
Une consolation pour quelques jours de plus.

(Georges Drano)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Additionner (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2018




    
Additionner est affaire de soustractions.
Le plus démentit le moins,
mais aussi le plus.

Une arithmétique flottante
retient en gage tous les résultats.

C’est ainsi que deux mains parfois
sont une seule main
qui n’en serre aucune.

Additionner est un raccourci
vers la soustraction cachée à l’affût.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie verticale 15
Traduction: Jacques Ancet
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

S.A. 1911-1979 (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 5 juin 2018



 

Helene Knoop -

S.A. 1911-1979

De la perte. Et d’une perte telle
qu’elle pille l’esprit — jusqu’à la perte même

de l’esprit. Commencer avec cette pensée : sans rime

ni raison. Et puis simplement attendre. Comme si
le premier mot
venait seulement après le dernier, après une vie
d’attente du mot

qui était perdu. Ne pas dire plus
que la stricte vérité : les hommes meurent, le monde déçoit,
les mots

n’ont aucun sens. Et par conséquent ne rien demander
que les mots.
Mur de pierre. Coeur de pierre. Chair et sang.

Autant que tout ceci.
Plus.

(Paul Auster)

Illustration: Helene Knoop

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Où est le point central de l’arbre (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2018



Illustration: Chaude Diy
    
Où est le point central
De l’arbre, là
Où il ressent
Le plus ?

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Relier
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :