Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘clé’

La jeune veuve (Claudine Helft)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2018



Illustration: Alfred Stevens
    
La jeune veuve

Soudain vieillie en son combat
la jeune femme sur qui tombe la mort
comme guerre sur l’aurore.
Elle est la clé d’une mutinerie
contre la vie, celle aux seins de voiles,
capitaine au long cours d’amour
à la cuisse de chair,
peuplée
de cratères et d’orages fondateurs.
Elle porte son mal ravaudé
de fantasmes et son enfer
d’un ciel sans heures
celle du jamais, du jadis et du jasmin
la jeune femme sur qui tombe la mort
comme grêle au printemps
celle du toujours, du parfait, du regret
arraisonnée au port de l’absolu
nue soudain en sa défaite.

(Claudine Helft)

 

Recueil: Une indécente éternité
Traduction:
Editions: De la Différence
Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ACCOMPAGNEMENT (Claude Michel Cluny)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2018



 

Brad Kunkle   280

ACCOMPAGNEMENT

Les fifres de l’automne. Les eaux
vêtues pour un dernier bal
de robes chues, leur âme morte.

Notre mal
ailé — tremblant comme une abeille
toi, amour, et clé de la tombe
tous deux je vous brise, et recueille
au jardin que plus rien ne hante
sinon le geste de la vigne,
les ors ternis de vos emblèmes.

Mélodieux automne, si notre
course danse à tes fifres mêmes
et ne craint plus nulle atalante,
allons au bal des songes creux
pas à pas
pas à pas mon chien de silence.

(Claude Michel Cluny)

Illustration: Brad Kunkle

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chaque jour se refait dans la rosée (Albert Ayguesparse)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2018



Alexey Golovin dream

Chaque jour se refait dans la rosée et froisse
Dans son poing mal fermé des fantômes en tas.

Dans cette longue nuit où nous entrons à peine
Il n’y a que la terre et ses potences la terre et ses bûchers
Rien que l’homme traqué qui essaye toutes les clés
Et retient l’avenir entre ses mains trop courtes
Et fait sauter le coeur imprenable des pierres
Pour trouver le secret balbutiant de la vie
A la seule lueur de son amour perdu.
La dormeuse soulève sa chevelure,
Elle la dénoue et la nuit s’éclaire,
Elle déplie ses jambes et les nuées s’entrouvrent,
Elle croise les bras sous la nuque
Et son souffle efface la terreur du ciel.

(Albert Ayguesparse)

Illustration: Alexey Golovin 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CRÉPUSCULE (Guy Goffette)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2018




    
CRÉPUSCULE, 1

Le comptable a fermé le dernier guichet
tiré la grille et peut-être un instant pensé
à devenir voleur, à céder au poids
de la clé brûlante dans la poche
tandis que le soleil aux plis de sa nuque
verse la rouille des jours perdus
à supputer la chance d’une fenêtre
dans ces visages minés à contre-jour
par la pioche infatigable du temps

(Guy Goffette)

 

Recueil: Éloge pour une cuisine de province
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La clé de l’oeuvre (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2018



On peut avoir le coup de foudre
pour un mot
un mot vient à votre rencontre
et vous tend
la clé de l’oeuvre

(Abdellatif Laâbi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

IL EST UN AIR… (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018




    
IL EST UN AIR…

Repoussant les forêts de l’encre
Où l’on entend bâiller les loups,
Pour vous, ce soir, je veux écrire
Un clair poème comme vous.

Margoton s’accoude à la broche
De puits; les étoiles y font
Un autre ciel. Passe. Obéron
Fait tinter les clés dans nos poches.

Nos coeurs sont las; une fontaine
D’où la bonté ne jaillit plus,
La pluie m’a cloué sur la plaine
Où ruissellent mes membres nus.

— Survint un immense amour.
Ce n’est qu’en tournant autour
Que j’en connus l’étendue. —

(Maurice Fombeure)

 

Recueil: A dos d’oiseau
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

HARMONIE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018



Illustration: Robert Vielle

    

HARMONIE

Les vagues
riment avec le soupir
et l’étoile –
avec le grillon.
Frissonne sur la cornée
tout le ciel froid,
et le point est une synthèse
de l’infini.

Mais qui unit les vagues
aux soupirs
et les étoiles
aux grillons ?

Attendez que les génies
aient un moment d’oubli :
les clés flottent
parmi nous.

(Federico Garcia Lorca)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA MORTE (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2018



 

LA MORTE

Il entendit la mort
Derrière cette porte,
Il entendit la mort
Parler avec la morte.

Il savait que la porte
Etait mal refermée
Et que, seule, la mort
En possédait la clé.

Mais il aimait la morte
Et quand il l’entendit,
Il marcha vers la porte
Et l’ouvrit. Il ne vit

Ni la mort ni la morte ;
Il entra dans la nuit
Et doucement, la porte
Se referma sur lui.

(Maurice Carême)

Illustration: Ráed Al-Rawi

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’homme de trois ans (Carlos Larronde)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2018



L’homme de trois ans
M’a donné
Une leçon de poésie.
D’une clé de boîte à sardines,
Il a tiré:
Un violon,
Un marteau,
Le portrait de son grand-père,
L’hélice d’un aéroplane,
Des lunettes
Et une fleur.

(Carlos Larronde)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le bois les cordes (Hélène Dorion)

Posted by arbrealettres sur 17 mars 2018




    
Le bois
les cordes
les clés
de métal
— la forme sinueuse
de l’instrument posé entre ses jambes
la Harpiste sème des sons, secoue la tête :

ainsi le corps, croit-elle
embrasse les notes, ainsi l’âme s’allonge
et respire sur les portées, compte le temps
puis son visage pâlit
ses mains blanches, sa peau fine
plus fine encore.

(Hélène Dorion)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :